Les filles sur un pied d’égalité : Le rapport africain sur les filles et le droit

Theme:
  • Children and the Law
Pages: 193
Year of Publication: 2019
Country: Africa

Près de 30 ans après l'adoption de la Charte africaine des enfants - ou de la Charte africaine des droits et du bien-être de l'enfant - l'Afrique a bénéficié de réformes législatives et politiques progressives dans le domaine des droits de l'enfant qui ont permis d'améliorer le statut et le bien-être des enfants à travers l'Afrique, y compris les filles. Pourtant, les filles en Afrique sont toujours confrontées à des violations des droits au quotidien, à la fois en tant que femmes et en tant qu'enfants, se trouvant à l'intersection des vulnérabilités de l'âge et du sexe. Des millions de personnes continuent de souffrir de la marginalisation, de la discrimination, de l'exploitation et des privations, ainsi que de nombreux autres défis croisés. Partout, les filles reçoivent beaucoup moins de valeur, de respect et de valeur que les garçons. Hors ligne et en ligne, dans et autour des écoles, sur le marché, à la maison, dans les institutions et dans d'autres contextes, les filles sont victimes d'exploitation sexuelle. Toutes sortes de pratiques néfastes qui vont à l'encontre de leur dignité humaine sont perpétrées contre eux au nom de la culture et de la tradition. Lorsqu'elles sont victimes de violations de leurs droits, la discrimination judiciaire fondée sur le sexe signifie qu'elles ont du mal à accéder à la justice. Les filles sont les premières et les plus touchées dans les situations de conflit: les premières à être enlevées et retenues captives en tant qu’esclaves sexuelles, et les premières à être déplacées et privées de leurs besoins essentiels. Malgré l'amélioration de l'accès à l'enseignement primaire, l'accès et / ou la rétention au niveau secondaire laisse beaucoup à désirer. Les filles et les femmes sont invisibles dans les discours de politique publique liés aux droits de succession et de nationalité - bien qu'elles se voient ouvertement refuser le droit d'hériter par les lois coutumières et les lois formelles obsolètes. Même parmi les filles, certains groupes sont marginalisés et exclus de manière disproportionnée, en particulier les filles handicapées, les filles dans le travail domestique, les filles vivant dans les zones rurales et les bidonvilles urbains, les filles vivant ou travaillant dans la rue, et d'autres. Ces groupes sont presque toujours privés de la protection de l'État, de la communauté et de la famille et souffrent donc de multiples violations des droits qui se chevauchent dans différents contextes. Au niveau de l'établissement de normes internationales, le silence assourdissant au sein des normes relatives aux droits de l'homme concernant la nécessité de traiter les droits des filles de manière explicite et directe a conduit à une situation où leurs problèmes sont relégués au domaine des droits de l'enfant par des groupes de femmes, et à cela. des problèmes des femmes par les groupes d'enfants. Par ce double péril déraisonnable, les filles passent à travers les mailles des programmes des droits de l’enfant et de l’égalité des sexes. La renaissance de l’Afrique ne peut se réaliser que sur un continent où les garçons et les filles comptent, et comptent également.

Language: French
Published by: African Child Policy Forum (ACPF)
Author: African Child Policy Forum (ACPF) & Plan International
Located in: Publications
Image

An independent, not-for-profit, Pan-African
Institute of policy research and dialogue on the African child.

Founded 2003
Founder Assefa Bequele, PhD

Designed with by jakubskowronski.com